Que cherchez-vous?

N’ayez pas peur du grand libre!

Article Peur de la page blanche - Mélanie Rioux - Chaque jour compte

N’ayez pas peur du grand libre!

Avant de découvrir Chaque jour compte, j’avais un agenda sous forme de « bullet journal » que je confectionnais de A à Z. J’aimais l’idée, mais je trouvais que je passais trop de temps à monter mes pages. J’arrivais rarement à préparer plus d’un mois à l’avance, ce qui était peu pratique lorsque j’avais des rendez-vous à planifier.

Quand j’ai découvert CJC, j’ai opté pour le planificateur qui se rapprochait le plus de ce que je créais déjà, soit le petit horizontal. Je me disais que ce serait beaucoup plus agréable de ne pas avoir à élaborer les pages à chaque semaine, mais je n’osais pas prendre le grand libre car, comme plusieurs d’entre vous, je jugeais mes talents artistiques trop restreints pour arriver à remplir la page de droite. Je n’avais pas compris à quel point ce n’est pas nécessaire avec les magnifiques étampes de CJC!

Avec mon planificateur horizontal, j’ai rapidement manqué d’espace pour mettre mon CJC à ma main. J’ai réalisé alors que j’étais une candidate au grand libre qui s’ignorait complètement. En attendant une nouvelle version du planificateur, je me suis donc acheté un grand cahier picoté que j’utilise pour ma planification hebdomadaire, un peu comme si c’était ma page de droite du grand libre.

Il y a plusieurs éléments à considérer dans le choix de votre planificateur, notamment votre emploi, l’utilisation que vous voulez en faire et le besoin de le transporter ou non. D’ailleurs, vous pouvez faire le test en ligne pour vous aider à choisir car peu importe la version que vous utilisez, c’est important qu’elle corresponde bien à vos besoins. Mais si vous évitez le grand libre par peur de manquer d’inspiration, de talent artistique ou de temps, sachez que ce n’est pas une raison! Je vous offre ici mes coups de cœur pour remplir rapidement la page de droite, en espérant vous donner le goût d’oser le grand libre!

Un incontournable pour moi, c’est l’étampe Mes trois priorités. Je ne l’utilise jamais pour faire une liste de choses à faire, mais bien pour identifier des sphères de ma vie que je veux prioriser pendant la semaine. Prendre le temps d’identifier mes priorités à chaque semaine permet de me recentrer et m’aide à faire des choix tout au long de la semaine. Je me sens particulièrement fatiguée ces temps-ci et j’ai mis dans mes priorités de prendre du temps pour moi ? Je mets donc le panier de lavage de côté et je vais prendre une marche. Je sens que je suis embourbée dans les tâches et j’ai mis en priorité de reprendre le contrôle de la maison ? Je ferme la télévision et je me mets au travail…

Ensuite, il y a forcément la liste de choses à faire. J’adore le fait de varier la forme de cette liste à chaque semaine. J’y vais selon mon inspiration et j’aime beaucoup que sa grosseur puisse varier selon le nombre de choses à faire.

Je me sers aussi toujours de la page de droite pour la planification des repas. C’est un élément très versatile, car il peut prendre très peu de place (étampe Au menu de l’ensemble Au quotidien + tableau de l’ensemble Folle des suivis) ou presque le tiers de la page (étampe On mange quoi? de l’ensemble C’est quoi le plan? + bulles de l’ensemble Motifs 2) pour les semaines où le temps se fait plus rare. Élément non-négligeable, au fil du temps le CJC devient donc aussi une référence pour répondre à l’éternelle question « qu’est-ce qu’on mange? ». En panne d’inspiration? On revient en arrière pour trouver des idées…

Mon CJC ne remplirait pas sa pleine fonction s’il servait uniquement d’outil de planification. À chaque semaine, je tiens à mettre une petite touche d’introspection. J’essaie de noter des éléments positifs dans ma semaine et les étampes Gratitude au quotidien et Moment positif de l’ensemble Au quotidien me permettent de me le rappeler.

Je compile aussi mes méditations ou mes entraînements. J’aime beaucoup répéter le motif pour le colorier à chaque séance. C’est tellement important pour garder la motivation!

J’aime aussi beaucoup me faire une section « notes à moi-même », que je ne remplis pas toujours au moment de faire ma planification. C’est l’endroit où j’inscris un rappel important, une citation qui m’a marquée dans mes lectures, ou tout simplement une zone de décompression où j’écris parfois simplement que tout va trop vite!

Finalement, je crois qu’il est essentiel de se doter de quelques étampes « décoratrices » qui sauvent la mise lorsqu’on est plus pressés. Mes coups de cœur sont l’étampe Avion en papier, les petites bulles de l’ensemble Motifs graphiques et les magnifiques triangles de l’ensemble Triangles en folie. Mais ça, c’est bien personnel! L’important, lorsqu’on ne sait pas tellement dessiner comme moi, c’est de pouvoir agrémenter la page rapidement avec cette petite touche qui nous rend fiers de notre création.

J’espère vous avoir convaincus que le grand libre est à la portée de tous. Et si vous avez une autre version du planificateur, soit parce que vous êtes tout comme moi une créative qui s’ignore, ou encore parce que vous avez absolument besoin de la version horizontale ou verticale pour votre travail, le cahier picoté devient alors votre meilleur atout! Quoi qu’il en soit, je vous souhaite autant de plaisir que moi dans vos créations…

Article écrit par Mélanie Rioux

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Aucun commentaire
Laisser un commentaire