Que cherchez-vous?

Valérie Boivin – L’illustratrice du mois de juillet

Valérie Boivin – L’illustratrice du mois de juillet

L’été est là et il sera savoureux ! Aussi savoureux que les illustrations de Valérie Boivin qui conjugue avec brio chaleur et gourmandise. C’est accompagnée de son acolyte Marcel le lapin que cette artiste laisse la créativité s’exprimer. Découvrez son univers plus qu’attachant en lisant l’entrevue de Valérie!

Qui est Valérie Boivin?

Valérie vit et travaille à Québec. Après des études en communication graphique à lUniversité Laval, elle décide de consacrer sa pratique à lillustration et à lestampe numérique. Elle a illustré depuis plusieurs livres jeunesse, dont Le livre où la poule meurt à la fin et 752 lapins, aux éditions les 400 coups. Elle possède aussi une petite entreprise de cartes de souhaits et a dessiné jusquà maintenant plus de 100 modèles différents ! Cette passion est née par hasard, comme quoi les hasards font parfois bien les choses ! Elle adore boire le thé dans son jardin (son thé préféré est le Kukicha) et quand elle dessine, son lapin Marcel nest jamais bien loin. Sa tête fourmille toujours de mille projets. 

5 questions pour mieux la connaitre!

Depuis combien de temps la création est-elle au cœur de votre quotidien?  

La création a toujours été cachée dans mon quotidien sous mille formes… Elle a mille visages. J’aime me lancer des défis, essayer de nouvelles choses, prendre des risques pour la faire émerger : apprendre une nouvelle langue, essayer un nouveau médium, suivre une formation… Et qui dit prendre des risques dit aussi parfois faire face à des projets qui n’ont pas eu le succès espéré. C’est comme ça et c’est correct. Ça fait partie du cours normal des choses. 

 Valérie Boivin - Chaque jour compte

Quelle œuvre vous donne le plus grand sentiment de fierté?  

Je pense que c’est mon dernier album jeunesse Le livre où la poule meurt à la fin. J’avais écrit à mon auteur préféré François Blais pour lui demander de m’écrire un texte pour le jeune public, texte pour lequel je réaliserais toutes les illustrations. Il a été surpris par ma demande, mais a tout de suite embarqué dans le projet. Je suis très contente du résultat. L’histoire est irrévérencieuse et complètement folle, j’adore ça. Et les grands ont tellement de plaisir à la lire ! Je suis une fan de littérature jeunesse et je suis contente d’avoir pu la faire (re)découvrir à un lectorat plus âgé. 

 Valérie Boivin - Chaque jour compte

Quelles sont vos sources d’inspiration?  

Mes sources d’inspiration sont nombreuses et diversifiées. J’aime beaucoup la danse contemporaine et le théâtre, le cinéma français, la littérature québécoise… J’aime beaucoup visiter le musée d’art contemporain de Montréal, à chaque fois je suis déstabilisée et j’y fais d’incroyables découvertes. Sur le web, Instagram est un incontournable et il faut dire que je suis vite devenue dépendante (rires). J’aime suivre le travail d’illustrateurs provenant des 4 coins du monde, c’est formidable.  

 Valérie Boivin - Chaque jour compte

À quoi ressemble votre environnement de travail?  

Mon environnement de travail est épuré et bien organisé. Mon bureau fait face à une grande fenêtre. Ma lampe de travail appartenait à ma mère quand elle était plus jeune et elle a une grande valeur sentimentale pour moi. Ah, et la table en bois sur laquelle je travaille appartenait à mon grand-père qui avait une compagnie de biscuits à l’époque! Elle est pleine de taches et de vécu, et ça me plaît énormément d’y ajouter mes propres taches. J’ai aussi un petit meuble en bois que j’ai fait faire par une ébéniste dans lequel je range mes dessins (je voulais contribuer à l’achat local et avoir un meuble qui perdure dans le temps). 

Valérie Boivin - Chaque jour compte 

Plusieurs personnes disent n’avoir aucun talent en dessin tout en ayant l’envie de se lancer. Quels conseils leur donneriez-vous?  

Dessinez, dessinez, dessinez ! Regardez autour de vous, empruntez des livres à la bibliothèque pour apprendre la perspective par exemple. Inscrivez-vous à un cours de modèle vivant ! Ou un cours d’aquarelle ! Et il y a tellement de ressources sur le web maintenant. Vous pouvez suivre le travail d’artiste que vous affectionnez sur instagram ou pinterest. Je suggère de suivre des artistes aux styles variés pour vous inspirer. Il y a aussi skillshare (www.skillshare.com) qui est une super communauté de professeurs qui dévoilent leur savoir dans de nombreux domaines (suivre des petits cours à la maison tout en pouvant rester en pyjama, c’est formidable)

Pour suivre Valérie Boivin sur les réseaux sociaux: Site Web | Facebook | Instagram | Portfolio

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail
Aucun commentaire
Laisser un commentaire